This is a bridge
This bridge is very long
On the road again
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

À la bien pensitude et aux bien-pensants
J’aurais pu commencer par ... “Amis bien-pensants, je vous emmerde”, ça vole suffisamment bas pour que les vulgaires trouvent ça grossier
J'aime les âmes bien-pensantes, vous savez ces gens bien quand tout va bien, ces moralisateurs de tout poils, qui nous expliquent ce que l'on peut, ou ne peut pas dire, lire ou ne pas lire voir où ne pas voir, qui pensent, ou qui essaient de penser que le fascisme de le Pen est plus grave que celui Mechanlong, et pour qui voter pour l’extrême gauche est moins grave que voter pour l’extrême droite.
(qui ont en commun d’avoir massacré plus de 100 millions de personnes en deux guerres et sans doute beaucoup plus pour les communistes)



Ces bien-pensants qui changent votre langage sans changer leurs manières de penser, ceux-là qui bien souvent pensant aux pauvres agresseurs qu’ils faut éduquer sans les punir et oublient les victimes, et qui, soyez-en certain ne bougeront pas le petit doigt si vous vous faites agresser dans la rue ou dans le métro. (forcément, ils sont pacifistes à moins qu’lis ne soient simplement des lâches ).
Ces bien-pensants qui n’aiment pas les armes, mais qui oublient que le seul qui puisse les sauver d’un méchant avec une arme... C’est un gentil avec une arme ;et que sauver notre continent du nazisme , ce n’est pas fait avec des mirlitons et des fraises tagada, pendant qu’ils chantaient Maréchal nous voilà.

Ils préfèrent dire un black, ou un blackos plutôt qu'un noir comme notre ex 1er ministre Emmanuel Valls surnommé depuis le white-spirit en opposition au nain karcher, eux pour qui quelques milligrammes de mélamine et la négritude doivent être une sorte maladie qu'il ne faut pas prononcer.
Ils ne disent pas un aveugle, mais un mal voyant comme si c'était plus clair d’avoir un labrador, qu’une canne planche... Ou moins grave.
Les mêmes qui ne prononcent plus le mot nain, ou "petit nain", mais lui préfèrent une personne de petite taille en s'imaginant que ça change leur vie (ou celle de Sarkozy), alors que dire une personne ridiculement petite est ridiculement trop long.
Surtout quand, auprès des blondes à forte poitrine, tu n'as pas le droit de vivre en dessous de 1m80, si ce n'est en demandant une autorisation, et aiment les dites blondes avec un fort QI genre E ou F

Ces mêmes qui pensent que les mots et les gros mots reflètent des pensées.
Une fiotte, ou une loppe sont forcément prononcés par un homophobe.
On ne dit pas une pute, c'est sale, même s'ils ont régulièrement recours à leurs services, et que la moralité des dites putes vaut sûrement cent fois la leur.
Ces bien-pensants qui fustigent les salopes en société ou comme épouse, mais ne rechignent pas à s'en chercher désespérément une comme maîtresse...
Où peut être ces Weish weish religieux prosélytique à la morale implacable dont les enfants sifflent la moindre minijupe dans la rue “hey m’dam m’dam tum done ton 06 ... weish... hey.... ziva salope et deal de la came.

Ceux qui assassinent des artistes comme le furent Coluche et Leluron en leur temps ou Dieudonné, comédien et humoriste de grand talent. Il y a quelques années, le bien-pensant n’aimaient pas Clint Eastwood, quelle arrogance un simple acteur réac (inspecteur Harry) de western qui fait des films, en France le bien-pensant crachent sur Depardieu et maintenant Renaud!
Ces bien-pensants qui ne comprennent pas que lorsque que l'on raconte une histoire peu importe le thème, c’est l'intention de faire rire et quelques fois réfléchir qui compte, pas les mots, et que ce qui compte n'est pas l'histoire, mais la faculté de comprendre de celui qui écoute... Et surtout... La qualité du rire qui en découlera.

En ce moment les mêmes ils n'aiment pas Zemmour qui ne fait que dire ce que beaucoup pensent tout bas et votent en masse pour le moins pire (Sarkosi Hollande Macron) encourageant la médiocrité alors que c’est tout un système qu’il faut changer. Ce bien-pensant qui critique les gilets jaunes quand ils sont aux ronds-points, et demandent où ils sont quand on le prive de ses libertés et qu'on l’envoi en bon veau se faire vacciner pour un restau ou un ciné … Mais lui le bien-pensant, il était ou quand il fallait être dehors à se les geler.

Ces bien-pensants qui n'aiment pas Amazon, qui fait des profits, gagne des milliards et ne paye pas ou peu d'impôts en France, mais embauche sans distinction d’age, d’ethnie ou de confession.
Et dans ma région, évidemment, on préfère se faire embaucher à ne rien faire dans une centrale nucléaire que travailler chez Amazon trop fatigant puisque là il faut bosser "pour de vrai".

Je suis responsable de ce que je dis, pas de ce que vous comprenez.
Voltaire disait (on s’en branle que ce soit Voltaire), c'est faire insulte à l'intelligence d’autrui que de lui expliquer ce que l'on à dit ou écrit.
Alors amis bien-pensants, je ne changerais pas ma façon de parler pour tous ces « mal comprenant »...
Qu'on appelait autrefois des cons.