This is a bridge
This bridge is very long
On the road again
This slideshow uses a JQuery script adapted from Pixedelic

Désintégration

martin luther kingLa France est une terre d'accueil, Enfant je suis allé à l’école avec des Noirs des Maghrébines des Asiatiques des Portugais des Espagnoles des Italiens, Dupont-lajoie nous appelait respectivement les négros, les bougnoules, les niakoués, les portos ou les tos, les esponchs ou les sponchs, les ritals ou macaroni, et les youpins, je n'ose même pas parler des Grecs qui avaient fui les colonels toute cette petite communauté cohabitait sans trop de problèmes.
Bon, je suis rital d'origine, nous sommes arrivés en France en 1929 pour fuir le fascisme...
Les Ritals étaient mal vus, les voleurs de poulets, les macros, les gangsters, c’étaient les ritals, et Dupont-Aignan ooops Dupont la joie, ne mariait pas sa fille à un Macaroni...


Il y avait des règles chez les grec-italo-juifs, des règles d’intégrations, pas de signes religieux dans la rue, la kipa restait au vestiaire, aussi la guerre et l’étoile jaune était passé par là et les peurs restées...
Ma grand-mère (une mama italienne, l'amour et l'autorité) à fait changer de prénom tous mes oncles, tante, ainsi que le sien et les nôtres et Pino, Armando, Zakarias, Stella, Angelina, Ellios, sont devenu jaques, Armand, Raphael, Richard , Esters, Angélique etc...
Les prénoms italiens sont restés, mais en deuxième prénom.pour elle c’était une volonté d’intégration
Et je ne peux que donner raison à Eric Zemmour quand à ses propos avec Hapsatou Sy

Il y avait une deuxième règle, il était interdit de parler italien dans la rue, l'italien était réservé à la maison (et le plus souvent pour les engueulades). c’était une question de respect pour le pays qui nous accueillait !
La troisième, manger la même chose que les autres... Porc y comprit ne pas déranger ne pas imposer aux autres...
Et la dernière... ne jamais se faire remarquer en quoi que ce soit, ma grand-mère surveillait même les bagnoles que les oncles achetaient... et un jour mon oncle est rentré de l’école avec un sac de bille énorme qu’il avait gagné en jouant dans la cour, ma grand-mère l’a chopé par l’oreille et ramené à l'école pour rendre toutes les billes à ses copains de jeux ... ne pas se faire remarquer !

Je suis de la seconde génération et ça n'a pas effacé mes origines, je suis rital et je le reste comme chantait Barzotti l'intégration n’a rien changé et j’aime mes racines ritales.

Je pense que le problème n'est pas un problème de nationalité ou de race, nous sommes tous pareils, mais un problème d’exhibitionnisme religieux et j'en reviens au début de mon explication à l’époque, nous vivions tous ensemble sans différence, nous étions des étrangers qui essayaient de s’intégrer, les Asiatiques restaient discrets et le sont toujours pourtant leur communauté est importante, mais pas de signes religieux en dehors de leurs fêtes et encore, les Juifs aussi en dehors de quelques-uns qui se baladent avec la galette et les guirlandes, mais toutes les religions forment leurs intégristes.

À l’époque, les bonnes sœurs pullulaient de partout en troupeaux aujourd’hui elles sont en voie d’extinction.
Mais tout ça, c’était avant...

Le 6 octobre 1978 un gourou fanatique est arrivé en France terre d'accueil, il y est resté jusqu'au 1er février 1979 soit 112 jours, la France et les USA lui ont tendu la perche et fait tomber un dictateur le shah d’Iran... et l'ayatollah, c’est empresser d'y installer la première dictature islamique, la leçon ne nous à pas servie puisque nous avons continué et continuons encore à nous occuper de ce qui ne nous regarde pas.

Pourquoi je raconte cela, simplement parce que c'est à partir de là qu'a commencé le phénomène de désintégration, les premiers foulards ont commencé à apparaître timidement au début, puis de plus en plus comme par provocation, regardez comme nous sommes nombreux craignez nous... car ne rêvez pas le port d’un simple foulard n’a rien de religieux c’est une démonstration de force et un signe de reconnaissances, c’est aussi pour celle qui voudrait sortir du rang un avertissement....

Puis en 1989 à l’École laïque l'affaire des foulards à fait tellement de bruit que c'en ait devenu un sport ou comment se faire virer d'une l’école laïque...

En 112 jours l'ayatollah Khomeini « inventeur du Moyen Âge » à désintégré ceux qui pouvaient l’être, le laxisme de nos politiques et la bien-bien-pensitude ont fait le reste...

Alors ne confondons pas tolérance et manque de respect du pays d’accueil !
Ta religion quelle qu’elle soit c’est à la maison ne pollue pas les autres avec tes croyances
et Lorsque Augustin aurait demandé si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome, Ambroise lui répondit
"si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi" signifiant "
Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit".
 
La France est une terre d'accueil et doit le rester, peut être, doit-on pour cela se fondre dans la masse, et il y à tellement de manières positives de se faire remarquer